Saturday, September 21, 2013

GILLES VERLANT L'ODYSSEE DU ROCK

 


40 ANS DE MUSIQUE








 


Friday, March 01, 2013

The Velvet Underground & Nico - 45th Anniversary

 
 
The Velvet Underground & Nico - 45th Anniversary
 
1. Sunday morning Écouter
2. I'm waiting for the man Écouter
3. Femme fatale Écouter
4. Venus in furs Écouter
5. Run run run Écouter
6. All tomorrow's parties Écouter
7. Heroin Écouter
8. There she goes again Écouter
9. I'll be your mirror Écouter
10. Black angel's death song Écouter
11. European son Écouter
 
 


Thursday, February 28, 2013

FIN D 'ANNEE PLUTOT COOL

Neil Young - Love And War (Performance clip from the recording of Le Noise" )





video

OUIFM PICTURES




Tuesday, May 08, 2012

Sunday, January 02, 2011

OÜI Love -Saturday Night le BUS by LESPAULE..



 
 
OÜI Love le BUS by LESPAULE
 
 





200eme BENJAMIN GOMEZ





La deuxieme année ARTHURIENNE

L'album de Hey Hey My My

A Sudden Change Of Mood








 
 CADEAU OUIFM



Thursday, December 31, 2009

OUI LOVE DEEZER...2009






JULIEN JADE 31/12/2009 OUIFM



Passanger Liensrock MA LISTE DE NOEL...... _ELVIS/THE JORDANA_WHAM_THE RAMONES_LES INNOCENTS _OTIS REDDING_BEACH BOYS_FRANK SINATRA _STRAY CATS_JACQUES DUTRONC_THE RONETTES_SCOTT McKENZIE _NANCY SINATRA_STING_BAND AID _BRUCE SPRINGSTEEN

Monday, July 13, 2009

MUSE

 Muse - The Resistance
 
 
 
 
 


Thursday, July 02, 2009

a VINCENT de OUIFM

Salut Vincent,

Je me permets de t'écrire spécialement à toi pour vous parler de OUI WANT YOU. parce que je te connais depuis longtemps!
En faite c'est un peu un coup de gueule!
Le but de cette émission est de rechercher le ou la animateur/trice de OUIFM ....( la radio rock que j'écoute depuis + de 15 ans)
Ce que j'ai pu entendre depuis 2 semaines : vous avez trouvez des gens très bien pour soit faire partie de l'équipe du matin.. soit des sous linda /Jades ou autre voix féminine qu'on a connu sur OUI fm..
Mais aucun moment je n'ai entendu "Le" animateur qui grâce a son timbre de voix et sa façon de parler m'a donner envie d'écouter , d'acheter le dernier CD de groupe , Artiste de rock. ou d'aller les voir en concert..
Je parle des animateurs qui par leur magie nous ont  fait aimer ou détester le ROCK.. ceux qui par leurs relations nous ont fait découvrir des groupes...(NON IMPOSER par les majors) disons tous les groupes qu'on a découvert depuis les années... tous styles.
Des animateurs comme ceux que tu connais bien Thomas Caussé, Crenels...etc.. les plus vieux Yann Zitouni...Verlant , et pourquoi pas Josquin .. je parle pas des " disparus!! Marc O....Sébastien Guyot ..
Donc si vous voulez que OUIFM reste la RADIO ROCK.... il faut la protéger pour cela il faut intéresser les jeunes a découvrir le rock..
Il est encore temps la preuve regardez les playlistes de OUIlovedeezer on sent bien que le rock a encore de beaux jours..

Donc je me fou de savoir qu'il y a des embouteillages , j'ai pas envie de réentendre les gags des humoristes que j'ai déjà vu la veuille à Tv.

Alors Vincent : Faut "prendre bien soin du ROCK"
c'est le nom de mon myspace
http://www.myspace.com/liensrock

Alors demain , pour le dernier jour de Casting : essayer de trouver cet animateur dont je parle : LE GROS COUILLEU EN ROCK celui qui est capable de faire aimer RAGE AGAINST THE MACHINE à un curé. et pas une speak in de FIP.
JEAN

Friday, June 19, 2009



Bonjour, GILLES,

Je t'écris aujourd'hui ! pas pour te demander de passer un titre de ROCKANDROOL. mais pour te raconter ma journée ..!de vendredi........

Je suis venu à OUIFM pour venir chercher le livre 1969 année sex.... que j'ai gagné sur le site de Ouifm... ( ça faisait vraiment très longtemps que je n'ai pas eu de cadeaux sur le site).
D'habitude à chaque fois que je viens à OUIFM je me fais un petit moment de joie !! , le plaisir de voir les animateurs .. les standardistes...etc... et en plus on vient pour un cadeau!!!.
Vendredi il y avait beaucoup de monde devant la porte d'entrée .. dont Sébastien Guyot et d'autres gens de la technique dont j'ai oublié les noms.. j'ai pensai qu'ils étaient la pour

discuter et fumer une petite''...'
Donc je ressort avec mon livre...1969 année sex... et à ce moment j'entends quelqu'un qui

m'interpelle Et qui me dit: "C'est un super ce livre".... en faite c'était Sébastien Guyot...!
Après une petite discussion.. je leur ai demandé pourquoi ils étaient tous là dehors...
Et là ma joie est vite retombée ....
Leur réponse : On ne peux plus rentrer : on est tous virés..
Pendant une vingtaine de minutes : on a refait l'histoire de OUI FM (la radio rock)... et
puis je suis rentré chez moi un peu comme on revient d'un enterrement d'une Start..du Rock..
J'ai lu la dédicace de Sébastien Guyot et là j'ai compris qu'une page de ma vie "rock'n'roll radio" était tournée.........

Bon on va rester accroché au navire de l'odyssée....

@ bientôt.




AVANT 1968

Thursday, January 31, 2008

Coffret monte hellman : macadam a 2 voies / the shooting / l'ouragan de la vengeance

MORTEL !!! je suis arrivé à passer le standard !! et j'ai gagné >

Coffret monte hellman : macadam a 2 voies / the shooting / l'ouragan de la vengeance

Macadam à deux voies (Two Lane Blacktop)
La route, le défilement du paysage, rien de plus cinégénique en soi. Prenez une caméra, laissez la lumière pénétrer l'objectif, les formes défiler, il n'y a presque plus rien à faire, qu'à contempler la mécanique même du cinéma en train de se faire. D'une mécanique à l'autre, l'automobile semble la condition même pour parcourir l'espace américain. C'est celle de Macadam à deux voies, sur lequel on revient en cherchant à percer les mystères d'un décrochage et des embranchements d'un film, du cinéma américain et d'un moment de l'Histoire.
Macadam à deux voies avec ses personnages sans nom, The Mechanic, The Pilot, The Girl, GTO (aussi le modèle de voiture conduit par Warren Oates), qui sont des héros sans passé ni avenir. Ils n'ont pour destination que des villes où ils n'arriveront jamais. Sans buts réels (les destinations semblent interchangeables), ils errent avec le duel ou la fille comme seuls enjeux. Une fille, symbole ultime de liberté, qui ne s'engage pas, passe d'un homme à l'autre comme poussée par des vents contraires. Cette liberté ultime que le film traque au moment où point la fin des utopies (1971), Monte Hellman la filme avec un naturalisme documentaire de chaque instant. On traverse en silence un monde multiple fait de villes et de routes presque désertes, on erre dans des réalités captées comme autant de présence climatique. Images de nuit à peine éclairées, visage sublime du conducteur se découpant sur un horizon où l'aube se profile, tout Macadam à deux voies crépite de son présent, comme une immersion au sein d'une réalité fragile qui aujourd'hui nous apparaît comme un souvenir brûlé vif.
Comme Pat Garett & Billy the Kid, Macadam à deux voies (même scénariste) est l'un des derniers westerns, la fin des illusions, le désenchantement à demi avoué. On avance en silence, coupé du monde en-dehors de celui de la compétition automobile (The Mechanic, The Pilot), on fait entrer le monde chez soi (GTO) en cueillant des auto-stoppeurs, pour s'inventer des vies, ne pas tromper trop vite le passé. Les paysages au devenir antonionien (un monde de signes) sont autant d'espaces nostalgiques et mythologiques qui s'effacent. Ils sont les reflets d'une fin du monde inéluctable où la voiture symbolise l'ultime rempart individualiste, la seule liberté possible mais déjà défaite. Le film n'est que bifurcations, arrêts, temps mort, pauses ; presque mutique, il semble résigné. La course reste la dernière manière de prouver sa virilité dans un monde où la femme refuse de s'attacher à n'importe quel port. Elle est de nulle part, à chaque homme, presque abstraite.
Sans finitude, Macadam à deux voies n'est plus la conquête d'un espace mais l'éventualité diffuse de la rencontre et de l'égarement, la traversée d'une Amérique construite et somnambule. C'est le dernier et ultime poster mélancolique d'un pays rêvé, une œuvre de la déception incarnée où l'on passe les vitesses d'un espoir sans autre nom que le cinéma.
Jérôme Dittmar

Un film de Monte Hellman
Etats-Unis, 1971 - 102min
Avec Warren Oates, James Taylor, Laurie Bird, Dennis Wilson…

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
Ajout dvd AEROSMITH



Sunday, December 23, 2007

23/12/2007 anniversaire


 



Anniversaire autour d'une émission de Radio ODYSEE DU ROCK ....OUIFM

Handle With Care
» The Traveling Wilburys
(The Traveling Wilburys)
Been beat up and battered 'round
Been sent up, and I've been shot down
You're the best thing that I've ever found

Handle me with care
Reputations changeable
Situations tolerable
But baby, you're adorable
Handle me with care
I'm so tired of being lonely
I still have some love to give
Won't you show me that you really care

Everybody's got somebody to lean on
Put your body next to mine, and dream on

I've been fobbed off, and I've been fooled
I've been robbed and ridiculed
In day care centers and night schools
Handle me with care

Been stuck in airports, terrorized
Sent to meetings, hypnotized
Overexposed, commercialized
Handle me with care

I'm so tired of being lonely
I still have some love to give
Won't you show me that you really care

Everybody's got somebody to lean on
Put your body next to mine, and dream on

I've been uptight and made a mess
But I'll clean it up myself, I guess
Oh, the sweet smell of success
Handle me with care

http://annuairezik.free.fr/forum (moins)
Ajoutée : 23 décembre 2007
Catégorie : Musique
Tags : OUIFM ODYSEE DU ROCK The Traveling Wilburys

Friday, June 29, 2007

VINYLS et COFFRET

LE COFFRET JEFF BUCKLEY





UN DES PLUS CADEAU CE COFFRET





these vinyls has for sale





CES VINYLS & cette compil SONT A VENDRE ecrivez moi
e.mail annuirezik




L’ODYSSÉE DU ROCK

PASSANGER ***Take Care of Rock and Roll*** | MySpace Vidéo

500 eme

Saturday, October 28, 2006

L'ODYSSEE DU ROCK



bon que dire :?de L'ODYSSEE DU ROCK ? peut être cette devinette:
" quelle différence entre un auditeur de 15 ans qui écoute un titre de Bob Dylan en 2006 et moi ?"
réponse: aucune sauf que 45 années nous séparent. lui a découvert Bob Dylan par ces parents et moi tout seul ..


Blowin’ In The Wind,